«Quand il arrive dans une nouvelle ville, le voyageur retrouve une part de son passé dont il ne savait plus qu’il la possédait. L’étrangeté de ce que tu n’es plus ou ne possèdes plus t’attend au passage dans des lieux étrangers et jamais possédés.»



- Italo Calvino. Les villes invisibles. Paris. Édition du seuil. 1996. 200p.

retour au récit